Les enfants ça sert à rien !

Etymologiquement, enfant vient du latin infans qui signifie « qui ne parle pas ». Et voilà, Darwin avait raison, l’espèce évolue. Chez les Romains, les enfants parlaient autant que les femmes votaient. 2500 ans après, c’est la révolution : le bordel !

Biologiquement, le rejeton ressemble à un homme normal mais en plus miniature. Sa particularité est de dépendre à tout point de vue de son géniteur si celui-ci a oublié d’accoucher sous X ou a décidé de le garder contrairement aux serpents qui laissent leurs œufs une fois éclos. D’autre part, ils sont biologiquement incapables de se reproduire.

Sociologiquement, les momes sont en dehors de la voire inutiles. En Europe et dans Amérique du Nord, les enfants s’imaginent qu’ils seront scientifiques, écrivains, chanteur sou cosmonautes alors que par exemple, en Chine un enfant sait qu’il sera ouvrier pendant encore 40 ans (la durée de vie étant de 50 ans environ).

Economiquement, les enfants pourrissent le système monétaire. Comme nous l’avons vu, dans les pays industrialisés on les met au centre de l’économie où on exploite leur position bien qu’ils n’aient pas d’argent (ils ne cherchent même pas d’emplois !) alors que partout ailleurs dans le monde on les exploite dans les industries pour faire des économies ! C’est bien la preuve que les enfants ne sont pas des gens comme tout le monde.

Historiquement, les chérubins sont inexistants. Les seuls enfants célèbres ont eus des fins tragiques : de Julia Dursilla à Grégory Villemin en passant par les quintuplés de Dionne, Louis XVII ou encore Iqbal Masih qui c’est bien emmerdé en essaye d’aider ses cons de génaires.

Technologiquement les mioches sont également lamentables. A part une quelconque Nintendo DS et MSN, les gosses sont incapables d’utiliser la moindre bonde thermonucléaire ou d’utiliser une Formule 1 sans faire comme Jean Alesi, qui a du bien peu grandir lui aussi.

Psychologiquement, même s’ils sont incomplets meme s’ils ont tenus un rôle primordiale dans la vie de types comme la Dolto (qui est morte, sans doute trop tôt par rapport à l’immensité des conneries qu’elle avait encore à nous balancer) ou de Freud (sans qui l’Homme ne saurait pas qu’il a envie de baiser sa mère).

Finalement, comme dirait Didier, ces gens là, faudrait les renvoyer dans leur pays ! Les enfants, attrapez les tous !

Benjamin Charles

Photographe, réalisateur, consultant social media & content

Author posts

Add comment: