Chaleur blanche

J’ignore jusqu’à ton nom
Contenu dans les tréfonds
De ton âge de con
Qui appelle le charbon
Mais tout m’est bien égal
Quand la chaleur astrale
Distingue et détruit la morale
Contenue dans ce fond de bocal

J’ignore ta présence
Amoureux et intense
Protégé par la persévérance
D’un être venté et rance
Perché sur les lèvres brunes
Noyé dans la lagune
Je rêve de la brume

Share:
Benjamin
Author posts

Add comment: