Condamnons ensemble

Pas plus tard que y’a pas si longtemps, je lisais sur mon fil AFK (Agence Fake Press, comprenez Twitter) qu’une journaliste noire et son mari rose qui la monte et laboure s’était fait insulter dans Paris au nom d’un parti politique de droite extrême. Information immédiatement reprise dans divers médias dont celui pour lequel travaille la journaliste sus non nommée, conflit d’intérêt oblige. On est en 2012 je vous le rappelle.

Ainsi, dans une énième intervention la grande prêtresse du poste demandait à la chef de la tribu de droite extrême dont le nom avait été cité pendant les injures (encore une femme, la parité n’est plus tellement respectée) de condamner l’incident pour lequel elle a porté plainte avec son compagnon. La chef de tribu, que je ne nommerai pas pour ne pas faire de pub aux marques de stylos, lui répondit par ondes modulées interposées qu’elle condamnerait cet acte si la prêtresse condamnait le fait qu’elle n’aie pas pu vomir ses propagandes dans je ne sais quel camp d’études à branleurs.
Ainsi donc décide-je (prononcez le tout haut) moi aussi de faire porter la responsabilités des conneries que je dis et écris au quotidien aux autres, afin de limiter les retombées sur moi, et surtout, ne le cachons pas, de foutre un peu le bordel.

Monsieur Hollande, votre nom prouve que vous êtes un traitre et une ordure qui pue comme un fromage de chez vous. La France Forte vaincra.
Madame Joly, vous êtes une pute même pas slave. La France présidente !
Monsieur Sarkozy vous n’êtes qu’un résidu de capote trouée difforme et petit. Le changement c’est maintenant !

Je vois d’ici les condamnations de Guéant demandant à Belkacem de condamner en échange les propos de Bayrou qui avait dit la veille vouloir condamner Hollande à la condition qu’il condamne Balkany et Emmanuelli qui n’ont pourtant besoin de personne d’autres qu’eux mêmes pour être condamnés.

Le lendemain de cette affaire qui n’intéresse que les intéressés (je pléonasme si je veux (et je néologise si je veux également)), Kader, qui comme son nom l’indique est un peu arabe sur les bords de la Méditerrannée, a été transporté dans un état grave au CHU de Dijon alors qu’il sortait d’un kebab de Saulieu. Un homme l’aurait violement agressé en hurlant « j’aime pas les arabes ». L’information n’a été reprise nulle part. La victime a perdu un oeil. Et la politique sa crédibilité.

Initialement publié sur Megaconnard.com

Benjamin
Author posts

Add comment: