Da Vinci Code N’en Finit Pas De Séduire…

La longue liste des opposants au Da Vinci Code n’en finit pas se s’allonger ! Après les albinos c’est une partie impressionnante de la planète qui semble s’insurger, notamment dans les milieux catholiques.
– Le chef de l’église italienne, le cardinal Camillo Ruini a d’abord appelé au boycott du film puis à la médiation pour aire « la part des choses »
– A Ceccano en Italie, un bûcher est prévu pour brûler le livre de Dan Brown ce samedi. – L’église catholique anglaise demande un avertissement pour le film.
– L’église orthodoxe grecque soutient que le contenu du « Da Vinci Code » est « aberrant ».
– Le chef de l’église d’Espagne a déclaré que le « Da Vinci Code » contenait « des aspects qui font offense aux chrétiens » avant d’avouer qu’il n’avait pas eu le de le lire. « Selon ce que j’ai pu entendre, il s’agit d’une énorme fiction, qui dans la perception de beaucoup de gens, ne sépare pas totalement bien la réalité de la fiction ».
– A Moscou, l’église orthodoxe russe a dénoncé le « Da Vinci Code » comme une « provocation dangereuse ».
– L’église orthodoxe bulgare a annoncé qu’elle demanderait l’interdiction de cette oeuvre « blasphématoire » et « pernicieuse ».
– A Varsovie, deux sénateurs polonais ont demandé au ministre de la Justice d’interdire la distribution en Pologne d’un film qui constitue, selon eux, « une offense aux sentiments religieux » et « viole la Constitution » polonaise.
– Selon Robert Knight, l’un des responsables du CWA (« femmes inquiètes pour l’Amérique), le « Da Vinci Code » est un livre « habile et dangereux, truffé de mensonges, de déformations de la réalité, d’images sataniques et d’inexactitudes historiques ».
– Le comité de censure de Singapour a interdit la projection du « Da Vinci Code » aux moins de 16 ans, arguant qu’un public non averti serait incapable de distinguer la fiction et la réalité.
Ces réactions ont été suivies par les catholiques indiens, thaïlandais, chinois, jordaniens, australiens… Sans bien entendu parlant des réactions hors normes du Vatican…
Pour calmer les esprits, Ron Howard a annoncé que son film (et donc le livre duquel il provient) était une « fiction ». Un pseudo-scandale qui rappelle les nombreuses entraves des religions à l’encontre des médias publics (dessins de Mahomet, sortie de « La Passion du Christ »…). Finalement un bonne promo pour un film qui bénéficie déjà d’une super couverture médiatique !

Benjamin Charles

Photographe, réalisateur, consultant social media & content

Author posts

Add comment: