J’ai perdu la voix que j’aimais

À Léo Ristorto

Dans les serpentins de la

Dans les étonnants avis

Je cherche ce son particulier

Vibration aux relents singuliers

J’attends que tu me parles

J’irais jusqu’à Arles

Pour t’écouter patiemment

Te parler longuement

J’ai perdu la que j’aimais

Au fond du vide que jamais

Je n’ai imaginé en toi

La pente de ton cœur qui rougeoie

Share:
Benjamin Charles

Photographe, réalisateur, consultant social media & content

Author posts

Add comment: