La fin d’un temps

Adolescent de fureur

Regroupe la fulgurance de la maitrise de tes sens

Pour séduire la vitalité que j’observe

Que tu es beau en haut de cette colline maligne

Qui te porte magistralement

En recyclant chacun de tes soupirs

Tu exultes la passion qui coule

Le long de la croix où tu me tues

Ne m’épargne pas

Finis ton œuvre

Je saurai être digne dans la douleur

Puis dans la

Si tu m’y emmènes

Partout je te suivrai patiemment

Benjamin
Author posts

Add comment: