Les escaliers de feu

Compte les pensées.

Compte les fleurs qui devant fanent.

Admire le travail naturel

De l’évier de

Qui se vide de toute substance.

Regarde la t’entourer

Tourner autour de toi qui fuis.

Subis sans parler cette escalade malléable

D’où arrive l’ascension qui mène aux cieux.

Monte avec lui et plante à nouveau

Cette vie que tu regrettes

Et qui te manque, à qui tu manques

Qui un peu plus à chaque oubli

Désespère de ta vaine présence.

Benjamin
Author posts

Add comment: