Peut-On Rire De Tout ?

Un quart d’heure de rires par jour pourrait aider à être en meilleure santé a déclaré il y a deux ans un grand magazine scientifique après 5 ans études. Dans le même article on pouvait voir que le rire agit également sur le stress, la condition physique et même sur les maladies neurologiques. C’est pourquoi j’aime rire. C’est d’abord un besoin, puis une envie mais également une passion. Cependant, on m’a récemment fait une remarque assez désobligeante quant à ma façon de rire : non pas que mon rire, quoique particulièrement bruyant, était dérangeant, mais plutôt les sujets que j’abordais avec humour devraient rester sérieux et c’était un énorme manque de respect. Je répondrai donc comme Mylène Farmer : FUCK THEM ALL ! Trente ans en arrière, Coluche parlait des noirs, Desproges des juifs, sans aucune réaction si ce n’est celle de l’hilarité. Après trente ans d’évolution de l’espèce, on se rend compte que non seulement on ne peut pas répéter ce qu’ils disaient à l’époque, mais en plus on ne peut même plus dire les mots. Oui je rigole des camps de concentration, oui j’aime me moquer des pédés, oui j’adore raconter des blagues sur les noirs, et alors ? Suis-je pour autant xénophobe ET antisémite ? Est-ce également ségrégationniste de faire des blagues sur les blondes, les belges et les fous ? Doit-on obligatoirement n’utiliser que des blancs catholiques dans toutes nos blagues ? Je n’ose pas, j’ai peur dans trente ans d’être attaqué par les catholiques pour anticatholicisme. Donc, oui, on (je) peut rire de tout, mais discrètement et pas avec n’importe qui, surtout pas sur internet tiens…

Benjamin
Author posts

Add comment: