Qui Dit DRM, Dit Pascal Nègre

Loin de moi l’idée de faire encore outrage à mon ami Pascal Nègre mais disons que le dit ami ne fait guère d’effort pour passer à la trappe de la une de mon humble machine à articles. Est-ce l’effet campagne présidentielle ou autre chose, il n’en reste pas moins que ça faisait au moins depuis la si-peu-regrettée disparition des L5 qu’on avait pas autant entendu parler de Pascal Nègre (Mylène Farmer à part, mais elle est tellement ancrée partout que bon…). Forcément, s’il ressort c’est pour nous parler du sort des DRM et de l’avertissement que la commission Européenne vient d’adresser à un Apple qui ne veut pas qu’on écoute les musiques de son magasin sur autre chose que sur un iPod. Et ça, et bah c’est pas bien dit Bruxelles qui n’est pas toujours dans les choux. Disons pour faire simple que dès que les mots « piratage » et « musical » sont associés le museau (et le micro) et Pascal Nègre arrive avec la musique du loup dans Pierre et le Loup un peu à la façon de Montebourde quand il faut parler de François Hollande de Ségolène Royale. Voyant bien qu’il est tourné en dérision à chacune de ses apparitions, mon ami Pascal a cette fois utiliser les grands moyens :  » Je ne sais pas si vous avez une voiture, mais si vous avez une voiture, elle roule soit à l’essence, soit au gazole , eh bien votre moteur n’est pas interopérable. Vous ne pouvez pas mettre du gazole dans un moteur à essence. « . Voyant son auditoire aussi réactif que le public de Frederik François, il continue pour que les jeunes comprennent :  » Le mec qui achète une PlayStation ne va pas acheter des jeux Nintendo. C’est la même chose pour la musique  » (bande de cons !).N’empêche que quand j’achète des disques chez Warner Chapell dans mon disquaire du coin (sympa le mec d’ailleurs), on vient pas m’emmerder parce que je lis mon CD à 23,99€ sur une chaîne Sony achetée à Carreouf ! Si c’est pas beau l’interopérabilité !

Benjamin
Author posts

Add comment: