Tiens, Besson veut faire des “Bon français”. Il a bien raison. Et pis comme dit Rachida, “rien ne vaut une bonne délation”.

Share:
Benjamin
Author posts

Add comment: