Torrent

J’aime ce morceau de chair devant moi
Reposoir d’ et isoloir de tendresse hachée
Par la docilité de ton adresse
Défouloir du petit jour
Fer de vague

Je transporte la venue
Le courage morose que tu tentes
De sauver des astres singuliers
Oubliées par les prés avariés

Share:
Benjamin Charles

Photographe, réalisateur, consultant social media & content

Author posts

Add comment: