Matinée

L’imagination dévastée par cette cruelle réalité

Le conduit à ne plus vouloir la vivre

Coupé de son bonheur d’écume

Anéanti par le trop-plein de physique

Il attend que le surréalisme le gagne

Comme un enfant attend ses rêves le soir

Impatient dans sa peine

Il écrit sans plaisir en n’exprimant

Rien d’autre que la grisaille de ce qu’il voit

Il décrit tout

Mais n’écrit rien

En panne de ce qui lui fait

Chaque

Ouvrir les et se lever

Malgré l’incompréhension qu’il a de cette morne

Benjamin Charles

Photographe, réalisateur, consultant social media & content

Author posts

Add comment: