Sedan

Sedan ce soir j’entends les chœurs des anciens

Chanter l’ de ceux qui me manquent

Enfoncé dans la terre rugueuse

De cette froideur hivernale

La croyance du passé

Qui inonde mes sentiments

Assouplit mon esprit qui danse

Sur les tombes de Saint-Charles

Dans les nobles rues

J’ai mes souvenirs adolescents

Qui errent encore

Près de la place Nassau

J’y ai laissé quelques pleurs

Et un premier

Du haut de ton château

Je domine mon enfance

Repensant à Simonet

Et son tournant mystérieux

La Meuse coule dans mes veines

Jusqu’au destin singulier

Reflétant dans le lac

Où mon corps a grandi

Aucun signe ne me rappelle plus à toi

Je n’ai plus en mémoire

Que le MCMIL bien

Mais je pense à toi

Dès que je pense à moi

Benjamin
Author posts

Add comment: