Une idée de la fin

Le qui s’est levé affole les feuilles

Agite les branches où comme l’écume

Le feu qui grouille massacre la mousse.

À l’heure de vérité rugit la terre d’origine

De ces annexions passagères

Des cylindres coniques

Tombés de la terre comme des pins

Qui meurent faute d’ potable.

Une explosion dévaste le sol.

Rien ne résiste au brasier

Éclairé par les étoiles de la

Spectateurs illuminés

D’une sidérante scène funèbre

Benjamin
Author posts

Add comment: